Mesures à proximité d’axes urbains à fort trafic – Rennes Métropole

Point de mesures avenue Roger Dodin

Pourquoi cette étude ?

Dans la continuité des études réalisées par Air Breizh en 2017 et 2018 à proximité de la rocade rennaise, Rennes Métropole a souhaité caractériser la qualité de l’air sur deux axes urbains à fort trafic devant faire l’objet de réaménagement.

L’objectif est d’établir un état initial de la qualité de l’air avant travaux. Les secteurs étudiés sont ceux de la Place de Bretagne à Rennes et de l’avenue Roger Dodin à Saint-Jacques-de-la-Lande.

Une dizaine de points par secteur ont été équipés de capteurs passifs pour la mesure du dioxyde d’azote (NO2). Ces échantillonnages ont été complétés par des mesures en continu.

Les campagnes de mesures ont été réalisées durant l’année 2018.

Résultats

Les niveaux les plus élevés en dioxyde d’azote ont été relevés au plus proche des voies, avec une décroissance rapide des niveaux dans les premières dizaines de mètres.

  •  sur le secteur avenue Roger Dodin à Saint-Jacques-de-la-Lande : le seuil réglementaire annuel de 40 µg/m3 a été dépassé . A cet endroit, le bâti limite la dispersion des émissions du trafic routier.
  • sur le secteur place de Bretagne : il n’a pas été constaté de dépassement de ce seuil annuel.

Conclusions et Perspectives

Cette étude a permis d’identifier les zones affectées par la pollution de l’air au sein des deux secteurs qui vont se trouver modifiés par des travaux d’aménagement des voies.

La réalisation d’une campagne de mesures après travaux, sur la base d’un protocole identique, permettra de quantifier leur impact sur les niveaux de dioxyde d’azote et ce notamment au niveau des points sensibles identifiés.

Le rapport complet, ainsi qu’une synthèse des résultats, sont disponibles en téléchargement ci-contre.