Evaluation des micro-capteurs “next-PM / NEMo” de TERA Environnement

Site Rennes Laënnec

Fiche pratique

Documents : 1

Publié le : 15 mai 2020

Résultats des tests métrologiques effectués en janvier/février 2020

Pourquoi cette évaluation ?

Depuis quelques années, des micro-capteurs de pollution de l’air se développent offrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la mesure jusqu’à présent centré sur les mesures homologuées (analyseurs fixes).

Pour les Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA), ces outils peuvent permettre d’obtenir des mesures « indicatives » de la qualité de l’air, susceptibles de compléter les méthodes de références notamment dans le cas des problématiques locales nécessitant plusieurs mesures en continu et en simultané.

En vue notamment de leur utilisation lors d’une campagne de mesures des particules qui sera menée prochainement à proximité de la rocade de Rennes (financée par la DREAL Bretagne et Rennes Métropole), Air Breizh a souhaité mener des tests métrologiques sur le capteur next-PM, intégré dans une station NEMo.

Cette expérimentation, réalisée en collaboration avec le laboratoire TERA Environnement qui propose ce capteur, a été réalisée en janvier/février 2020 sur le site trafic “Rennes Laënnec”, doté d’appareils de mesures homologués pour la surveillance de la qualité de l’air.

Quels sont les résultats ?

Plusieurs configurations ont été testées lors de cette évaluation, telles que le mode d’alimentation et la fréquence de mesures.

La fiabilité et la reproductibilité des instruments ont été jugées satisfaisantes que ce soit pour les particules PM10 et PM2.5 et quel que soit le pas de temps retenu (journalier ou horaire).

La comparaison des données avec la méthode de référence (BAM) a été jugée satisfaisante pour les PM2.5. Les coefficients de corrélation sont respectivement de l’ordre de 0.8 et 0.6 pour des pas de temps journaliers et horaires.

Concernant les PM10, dont la variabilité est sans doute plus élevée, un échantillonnage sur un pas de temps inférieur à celui proposé par défaut par le laboratoire est recommandé pour garantir une corrélation acceptable .

Le rapport complet présentant les résultats des tests et nos recommandations, est disponible en téléchargement ci-contre.

Quelles sont les perspectives ?

Ces résultats montrent que les micro-capteurs next-PM/NEMo peuvent être utilisés en autonomie pour la mesure indicative des particules PM10 et PM2.5 dans l’air ambiant (pas de temps horaire ou journalier). Quelques développements en cours permettront d’améliorer leur utilisation et leurs performances.

Quelques recommandations ont été formulées telles que la diminution de la fréquence de mesures pour des mesures en situation trafic et la réalisation de tests de comparaison avec des appareils de référence avant/après la mise en oeuvre des mesures sur le terrain. Ces recommandations sont à adapter en fonction du contexte de la mesure.

Air Breizh s’appuiera bien évidemment sur ces recommandations lors de l’utilisation de ces micro-capteurs dans le cadre des mesures à proximité de la rocade de Rennes.