Brest Métropole : Évaluation de la qualité de l’air Modélisation urbaine à haute résolution

Fiche pratique

Thématique : Études

Documents : 1

Publié le : 25 avril 2019

Pourquoi évaluer la qualité de l’air des centres urbains ?

Air Breizh a pris l’initiative d’évaluer l’exposition des populations à la pollution de l’air dans les principaux centres urbains bretons. Ces derniers, soumis à de nombreuses sources de pollution intenses telles que le trafic automobile ou le chauffage résidentiel et tertiaire, sont des zones dites « sensibles ».

Une attention particulière est ainsi déployée sur ces territoires urbanisés qui regroupent environ 1 300 000 habitants, soit 40 % de la population bretonne.

Comment évaluer l’exposition de la population à la pollution de l’air ?

Cette évaluation est aujourd’hui possible grâce aux techniques de simulation et de modélisation de la pollution atmosphérique. En effet, la modélisation permet d’effectuer en tout point du territoire un diagnostic de la qualité de l’air respiré par les citoyens. Cette évaluation permet de répondre aux questions suivantes :

  • Comment se dispersent les émissions de polluants sur mon territoire ?
  • À quel niveau de pollution suis-je exposé quotidiennement ?
  • Quelles sont les zones d’impact maximal de pollution ?
  • Quel est l’impact des principales sources de pollution sur la qualité de l’air ?

Évaluation de la qualité de l’air de la métropole brestoise

L’étude s’est concentrée sur trois polluants réglementés, bons indicateurs de la pollution atmosphérique à laquelle les habitants sont exposés en milieux urbain et péri-urbain : le dioxyde d’azote (NO2), les particules fines PM10 et très fines PM2.5.

La modélisation produite se base sur les trois dernières années civiles (1er janvier 2016 au 31 décembre 2018), afin de s’affranchir de conditions météorologiques exceptionnelles.