Recommandations sanitaires – Dépassement de seuil en particules (PM10) Dépassement de seuil en particules (PM10)

Pour les personnes vulnérables

Pour les personnes vulnérables(1) ou sensibles(2)  :

  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé,
  • Prenez conseil auprès de votre médecin, pour savoir si votre traitement médical doit être adapté,
  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort,
  • Privilégiez les activités modérées,
  • Evitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe.

(1) : une personne est dite vulnérable si il s’agit d’une femme enceinte, d’un nourrisson ou d’un jeune enfant, d’une personne de plus de 65 ans, d’une personne asthmatique, et/ou d’une personne souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…

(2) : une personne est dite sensible si il s’agit d’une personne se reconnaissant comme sensible lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple les personnes diabétiques ou immunodéprimées, les personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux)…

(3) : une activité physique et sportive est dite intense lorsqu’elle oblige à respirer par la bouche.

Pour la population générale

  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé ;
  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort  ;
  • Réduisez, voire reportez les activités physiques et sportives intenses dont les compétitions.

Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation, lors d’un épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, chauffage au bois, exposition aux pollens en saison,…