Vous êtes ici >>  Accueil  >    Polluants  >  Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Les sources principales de HAP se divisent en deux catégories :
- les sources anthropiques (imputables aux activités humaines)
- les sources naturelles (éruptions volcaniques ou des feux de forêt).

Les sources anthropiques (stationnaires et mobiles) représentent 90% des HAP émis dans l’atmosphère.

Les émissions de HAP sont dues à la pyrolyse et à la combustion incomplète de matières organiques. L’exposition humaine de tous ces HAP est due principalement à l’inhalation d’air pollué (fumée de cigarette, pollution automobile, industrielle et domestique) et à l’ingestion de nourriture et d’eau contaminées par les produits de combustion. L’incinération des déchets, la combustion du bois, du charbon, le fonctionnement des moteurs à essence ou des moteurs diesels sont donc les principales sources d’émission de HAP dans notre air.

Leurs effets sur la santé

Les HAP sont des molécules biologiquement actives qui, une fois accumulées dans les tissus organiques, se prêtent à des réactions de transformation en métabolite. Ces métabolites ainsi formés peuvent avoir un effet plus ou moins marqué en se liant à des molécules telles que les protéines, l’ARN, l’ADN et en provoquant des dysfonctionnements cellulaires.
Par exemple, la toxicité du benzo(a)pyrène est en partie indirectement liée au pouvoir cancérigène de l’un de ses métabolites, le benzo(a)pyrène-7,8-dihydrodiol-9,10 époxyde, qui se fixe au niveau de l’ADN des cellules et entraîne des mutations pouvant, à terme, aboutir au développement d’un cancer.
Outre leurs propriétés cancérigènes, les HAP présentent un caractère mutagène dépendant de la structure chimique  des métabolites formés. Ils peuvent aussi entraîner une diminution de la réponse du système immunitaire augmentant ainsi les risques d’infection.

Le benzo(a)pyrène


Le benzo(a)pyrène fait partie de la famille des HAP et il est un des composés les plus toxiques de cette famille. Il est contenu dans les combustibles fossiles et peut être émis de manière naturelle par les éruptions volcaniques et les feux de forets. Les sources anthropiques de cette molécule sont le raffinage du pétrole, la combustion du bois et du charbon, l’utilisation de carburant et la fumée de cigarette.
Le benzo(a)pyrène est mutagène et fortement cancérigène.